Départ du juge Bastarache

Communiqué de presse-   Pour diffusion immédiate



Une décennie de grands services aux minorités linguistiques de langues officielles
La barre est haute pour le remplacement du juge Bastarache

Yellowknife, le 15 avril 2008 – Le Regroupement des parents francophones et la Fédération franco-ténoise applaudissent les  10 années du juge Michel Bastarache passés à la Cour Suprême du Canada. Nous reconnaissons et applaudissons sa contribution à l'avancement d'une interprétation large et libérale des droits linguistiques du citoyen en milieu minoritaire et tout particulièrement l'intérêt et le cœur qu'il a mis à appuyer  les parents et les enfants de la francophonie minoritaire pour leur offrir une chance égale en matière d'éducation.

Sa longue carrière de juriste aura été couronnée de décisions qui nous inspirent et inspireront les générations futures en matière de respect  et de mise en œuvre de lois protégeant les droits linguistiques des minorités canadiennes de langues officielles de déclarer Monsieur Fernand Denault de la Fédération franco-ténoise. Il suffit de citer les arrêts Mahé en 1990, Cameron-Arsenault en 2000 et Doucet-Boudreau en 2003 pour apprécier la richesse de la jurisprudence que le juge Bastarache nous aura laissé en leg.

Les parents des Territoires du Nord-Ouest souhaitent continuer de trouver dans ces plus hauts guides du système de justice canadien le support nécessaire pour une qualité égale de  l'offre d'éducation pour leurs enfants de la toute petite enfance jusqu'à l'université de renchérir Madame Sylvie Savoie au nom du Regroupement des parents francophones des TNO.

Le Regroupement des parents francophones se consacre aux besoins des parents et des enfants francophones en milieu minoritaire et coordonne un grand projet de développement pour les services éducatifs à la petite enfance, aux enfants et aux parents francophones des TNO.  


Contact :   Léo-Paul Provencher, secrétaire du RPF et directeur général de la FFT-  867-920-2919



    - 30 -